Bibliothèque halieutique, à la pêche au livre

Guide d'achat livre de pêche

Dans le large domaine des livres de pêche, plusieurs grandes catégories doivent être distinguées : les ouvrages qui relatent la vie d’une communauté (les terres-neuvas...), celles qui sont dédiées à la pêche d’un type de poisson (la pêche au brochet, à la truite, au thon…) ou bien encore à une technique de pêche (au lancer, à la mouche, à la ligne, à pied, au gros…). On doit les plus gros succès de bibliophilie aux œuvres traitant de la pêche en rivière, à la ligne, à la mouche ou bien encore à la cuiller.

Ces ouvrages mettent l’accent, par exemple, sur le montage des mouches, des lignes, les techniques de confection des leurres, les choix des matériaux… D’autres livres distillent des secrets d’expert sur les meilleurs sites, la confection d’appâts, les horaires, la météo ou sur l'équipement le plus approprié à telle ou telle technique de pêche.

L’ouvrage peut également être très local, comme Le saumon en Haut-Allier d’Henri Boyer, Histoire de la pêche en Ardeche de Jacques Bury, Le saumon dans les cours d’eau bretons par le commandant Latour… Certains titres, enfin, abordent la pêche dans une zone géographique bien précise (sur les lacs du Bourget, Pavin, Léman…) avec parfois un axe très particulièrement ethnologique, voire historique.

Poisson mythique, l’espadon inspire également bien des auteurs, qu’il s’agisse d’évoquer les meilleurs spots pour la pratique de sa pêche ou sur les records de poids des plus beaux spécimens. La thématique des livres de pêche serait cependant incomplète si l’on ne mentionnait les romans de certains célèbres écrivains comme Maurice Genevoix avec La boîte à pêche, René Fallet avec Les pieds dans l’eau, Georges Ponsot avec Le roman de la rivière, sans oublier Récits de pêche et voyage d’Henri de la Blanchère, paru en 1885.

Illustrations et auteurs halieutiques

Quelques auteurs ont acquis une grande notoriété dans le milieu halieutique, tels Léonce de Boisset, Jean-Paul Pequegnot, Maurice Laurens, le docteur Pierre Barbellion, Pierre Philipot, Charles Gaidy, A. Gobinot ou bien Max Fario (pseudonyme en hommage à la truite) pour Roger Masfaraud.

Plus récemment, aussi bien pour le collectionneur que pour le pêcheur nostalgique de la pêche d’antan, on ne peut que conseiller à la lecture le magnifique ouvrage de Marc Rattez, La pêche à la Belle Epoque. Il y réunit textes et récits d’Alec-Phil Decantelle, légendaire pêcheur, le tout illustré de documents d’époque. Histoires de pêche, anecdote halieutique, concours de lancer, Marc nous plonge dans l’autrefois, dans l’univers de l’illustre Alec-Phil Decantelle, équipé d’un matériel d’une autre et belle époque, celui dont rêvent tous les collectionneurs.

Dans les ouvrages de pêche, les illustrations apportent au propos l’éclairage nécessaire, mais aussi une touche artistique. Il peut s’agir de simples dessins aux vertus parfois pédagogiques. Ces illustrations peuvent aussi prendre une place importante, telles les magnifiques planches de L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. En ce domaine, sont à retenir les noms de Gustave Fraipont, Geogres Delaw, Jacques Ochs, ou plus récemment, de Charles Gaidy, l’un des plus grands spécialistes sur le thème des éphémères, des trichoptères et des mouches artificielles. Ce dernier a également traduit un incunable du 15ème siècle, Dame Juliana Berners, tiré à 300 exemplaires.

Tendance et identification du livre de pêche ancien

Les tendances actuelles se tournent plutôt vers la pêche sportive, à la cuiller, à la ligne, avec des ouvrages très techniques. Quant aux poissons, les plus fédérateurs restent la truite, le saumon et le brochet. La demande se focalise également sur ce qui peut améliorer la pratique de la pêche du lecteur : le choix du matériel, les conseils et astuces de pro.

Les livres de pêche anciens représentent la mémoire halieutique de nos aïeux. On trouve un complet résumé de ces œuvres, dans Les livres de pêche français, de Pierre Affre, Philippe Lucas et Bernard Caminade, aux éditions du Pécari, véritable bibliographie et cotes des ouvrages de pêche sportives en eau douce, décrivant près de 350 livres récits, par plus de 250 auteurs, depuis Dame Juliana Berners en 1946 jusqu’aux publications plus récentes.

Autre ouvrage indispensable à tous collectionneurs halieutiques dans leur quête de côte et d’identification, le Catalogue de la bibliothèque de pêche de M.G Albert Petit qui rassemble plus de 200 ouvrages antérieurs à 1921. Comme dans de nombreux pays, la mode du vintage, le nombre croissant des collectionneurs et cette tendance pour les objets anciens liés de près ou de loin à l’univers de la pêche, a donné naissance ces dernières années à quelques fabuleux ouvrages consacrés à la thématique. Ces derniers, souvent écrits et édités par des collectionneurs, nous plongent avec passion dans l’univers de la collection comme Les moulinets Luxor de Jean-Noël Bohn et Philippe Sossong, Les Leurres de Pêche en France de Marc Rattez et Jean-Yves Martin, Warner & sons - Wyers Frères de Bernard Defrance et Philippe Bridou ou bien encore Objets de Pêche à collectionner de Dominique et Antoine Pascal.

Cote du livre de pêche ancien

Le collectionneur ou le bibliophile privilégiera les livres en parfait état, de préférence reliés, voir numérotés, et appréciera les ouvrages avec envoi ou dédicace de l’auteur. Les ouvrages dédiés à la pêche à la mouche bénéficient d’une cote supérieure, et les collectionneurs recherchent en priorité les livres édités au début du siècle dernier, voir d’avant 1900. Avec la diversité et le grand nombre d’ouvrages édités sur la pêche depuis le siècle dernier, établir une côte détaillée s’avère fastidieuse, même impossible, mais voici quelques estimations de grands classiques de la littérature halieutique :

  • La saumon dans les cours d’eau bretons, par le commandant R.Latour, édité en 1908, aux éditions de l’Ancre d’or, environ 400 euros.
  • Récits d’un pêcheur par Edmond de Lissingen, édité en 1914, à la librairie Delagrave, environ 220 euros.
  • Calcul de l’équilibrage des cannes à mouche à une main par le moulinet, par Joannès Robin, édité en 1937 par Bosc Frères M&L Riou, environ 200 euros.
  • Pris sur le Vif, par Charles Ritz, édité en 1953 par la Librairie des Champs Elysées, environ 80 euros.

Voir tous nos livres de pêche