Manufrance

Page

48 produits

  1. Racine en fil d'acier Manufrance
    Racine en fil d'acier Manufrance
    10,00 €
    Très bon état
  2. Boîte à mouches artificielles Ferax Manufrance
  3. Pochettes d'hameçons Manufrance, Gusu, Ferax...
  4. Anciennes soies, tresses Manufrance, Harpon, La Couleuvre
  5. Rare boîte à plombs Manufrance
  6. Anciennes bobines halieutiques
  7. Catalogue Pêche MANUFRANCE 1907
    Catalogue Pêche MANUFRANCE 1907
    25,00 €
    Très bon état
  8. Ancien catalogue Pêche MANUFRANCE 1905
  9. Flotteur ferreur automatique Manufrance
  10. Articles Ferax Manufrance
    Articles Ferax Manufrance
    25,00 €
    Très bon état
  11. Cuillers Manufrance
    Cuillers Manufrance
    35,00 €
    Bon état
  12. Ancien insecte artificiel Manufrance
Page

48 produits

La Manufacture d’Armes et Cycles de Saint Etienne est née en 1885, sous l’impulsion de ses deux fondateurs, Pierre Blachon et Etienne Mimard, deux armuriers de formation. D’abord vendeuse d’armes de chasse (Idéal, Simplex, Robuste), la proximité des savoir-faire mécaniques et métallurgiques du bassin stéphanois les incita deux ans plus tard à développer la production de vélocipèdes. L’importance grandissante du secteur du cycle conduisit les dirigeants à modifier les statuts de l’entreprise, et plus particulièrement la dénomination sociale de la société, qui devint alors « Manufacture Française d’Armes et de Cycles de Saint-Étienne ». L’entreprise stéphanoise ne tarde pas à se développer et à étendre son offre, elle commercialise, à travers ses légendaires catalogues Manufrance des radios, machines à coudre, aspirateurs, matériel de camping… Avant de devenir la première société française de vente par correspondance. Elle crée en 1885 le célèbre journal Le Chasseur Français, qui contribue grandement à sa notoriété. 

Au cours des années 1890, l’activité de cette entreprise se diversifia : la création en 1893 du magasin « La Pêche française », aura notamment pour vocation le commerce d’accessoires et d’articles de pêche. Cet établissement présentait aux disciples de Saint-Pierre tous les articles de pêche anglais, américains et français reconnus à ce jour comme les plus perfectionnés et les plus parfaits. Le Tarif-Album est l’outil majeur du système commercial mis en place par les dirigeants de l’entreprise, c’est-à-dire la vente par correspondance. Véritable encyclopédie, ce catalogue connait un succès inégalé : en 1909, il compte approximativement mille pages et est tiré à 500 000 exemplaires ! Le pêcheur y trouvera à partir de 1923 l’apparition d’une nouvelle marque de fabrique dédiée aux ustensiles de pêche, sous le nom « Ferax », qui disparaitra en 1947 au profit de l’appellation définitive « Manufrance ».

Le collectionneur halieutique peut aujourd’hui s’émerveiller en recherchant quelques curiosités halieutiques commercialisées par cette société du patrimoine français : le flotteur-ferreur, le moulinet flotteur, le moulinet Talon et l’arbalète à poisson en sont des exemples emblématiques.