Mitchell : moulinet et cuiller

Page

48 produits

  1. Ancien Pin's Courant Mitchell
    Ancien Pin's Courant Mitchell
    10,00 €
    Très bon état
  2. Canne Vintage Mitchell fibre de verre
    Canne Vintage Mitchell fibre de verre
    70,00 €
    Très bon état
  3. Rare Moulinet Mitchell 300
    Rare Moulinet Mitchell 300
    95,00 €
    Très bon état
  4. Mitchell 324 avec sa boîte et notice
  5. Ancien moulinet Mitchell 350
    Ancien moulinet Mitchell 350
    40,00 €
    Très bon état
  6. Ancien moulinet Mitchell 300
    Ancien moulinet Mitchell 300
    35,00 €
    Très bon état
  7. Moulinet Mitchell 300 avec sa bobine
    Moulinet Mitchell 300 avec sa bobine
    35,00 €
    Très bon état
  8. Moulinet Mitchell 316
    Moulinet Mitchell 316
    20,00 €
    Bon état
  9. Ancien moulinet Mitchell 488 série Special
  10. Moulinet Mitchell 350
    Moulinet Mitchell 350
    40,00 €
    Très bon état
  11. Cuillers devons Mitchell
    Cuillers devons Mitchell
    25,00 €
    Très bon état
  12. Moulinet Mitchell 488 Special
    Moulinet Mitchell 488 Special
    75,00 €
    Très bon état
Page

48 produits

Histoire de pêche : Mitchell

Moulinet ancien, cuiller vintage, et autres articles de collection, s’il y a bien une marque française qui déchaîne les passions chez nos amis collectionneurs halieutiques, c’est MITCHELL. Considéré comme la référence du pêcheur vintage, le moulinet Mitchell a été pendant longtemps l’article fabriqué en France le plus exporté de l’histoire. La marque de pêche Mitchell a été créé à la fin de la guerre par la société Carpano et Pons, installée à Cluses et initialement spécialisée dans la fabrique de pièces d’horlogerie. Avec son ingénieur Maurice Jacquemin, l’entreprise développe ses premiers moulinets Mitchell à la fin des années 30. En tête de file, le célèbre Mitchell 300, qui ne tarda pas à envahir les berges des rivières françaises et européennes. Près de 100 ans plus tard, le 300 est toujours considéré comme la référence mondiale de ces petits objets tournants. Autre moulinet légendaire, le Mitchell 498. Spécialement élaboré pour la pêche en mer, il est encore aujourd’hui utilisé par de nombreux pêcheurs au gros, vantant sa robustesse. Les moulinets Mitchell s’exportent rapidement outre-Atlantique. La marque est alors distribuée par Garcia, et suite à un article dans le prestigieux New York Times, elle rencontre un succès encore plus grand. A la fin des années 50, c’est plus d’un million de moulinets Mitchell qui sont vendus aux Etats-Unis. Au fil des années, Mitchell étoffe sa gamme, avec des moulinets dédiés à tous types de pêche, comme la série 700, dédiée aux pêcheurs à la mouche. Les séries Mitchell, aussi nombreuses que variées, font le bonheur des collectionneurs du monde entier. Mais la production de l'entreprise savoyarde ne se limite pas aux moulinets. Nombre de leurres, cannes et autres articles de pêche ont également été commercialisés sous son nom.

Portrait de pêcheur

Anthony Martinez 43 ans pêcheur de truites depuis l'âge de 10 ans

Je suis pêcheur depuis mon enfance, mais ma passion pour la pêche vintage est assez récente puisqu’elle débute en 2017 lorsque je découvre des vidéos d’Hervé Charpenel et de Boubikon Utu, pêchant la truite avec du matériel ancien.

Je retrouve alors un ancien moulinet Mitchell 3330, offert par mon père pour mes dix ans, puis en achète un second, un troisième.. Pour en posséder à ce jour près de 150 exemplaires dont plusieurs modèles difficiles à trouver aujourd’hui comme le 308 pro gold, le 308 pro custom silver, le 408 de 1986, le 300 silver edition ou bien encore le 500 dual.

Je me passionne pour tous les articles de pêche anciens, plus précisément en ultra light, mais vue la grande diversité je me consacre essentiellement à Mitchell, la célèbre manufacture savoyarde, car dans une collection il faut avoir un but ou objectif !

Je réalise mes trouvailles principalement en vide-greniers, sur internet mais également par dons d'autres pêcheurs.

J'ai extrêmement appris et apprends toujours de mes rencontres et échanges avec d'autres collectionneurs mais également en lisant d’anciennes revues halieutiques.

Collectionneur et pêcheur, je n’hésite pas, seul mais aussi en famille, à taquiner la truite dans les rivières de 1ère catégorie de la Mayenne avec mon matériel de collection.

C'est une très belle passion qui prend du temps et surtout de la place !