Bouchon, flotteur de pêche ancien

Page

115 produits

  1. Trousse de pêche anglaise avec plioirs Wyers
  2. Anciennes lignes montées et flotteurs
  3. Anciennes lignes et flotteurs pour la pêche
  4. Grosse plume de condor Manufrance
    Grosse plume de condor Manufrance
    40,00 €
    Très bon état
  5. Ancien coffret de pêche russe
    Ancien coffret de pêche russe
    40,00 €
    Très bon état
  6. Ancien coffret de flotteurs russes
    Ancien coffret de flotteurs russes
    30,00 €
    Très bon état
  7. Anciennes lignes à vifs pour la pêche
  8. Plioirs en bois et anciennes lignes montées
  9. Ancien matériel halieutique
    Ancien matériel halieutique
    25,00 €
    Très bon état
  10. Flotteur Ferreur Avertisseur Manufrance 1er modèle
  11. Rares et anciens flotteurs de pêche
    Rares et anciens flotteurs de pêche
    25,00 €
    Très bon état
  12. Boite à flotteurs anciens
    Boite à flotteurs anciens
    30,00 €
    Très bon état
Page

115 produits

Longtemps baptisé “la flotte”, le flotteur a pour objectif d’indiquer la touche au pêcheur. On l’appelle bouchon lorsqu’il est fabriqué en liège, et plume quand il est taillé en l'une d’elles, le plus souvent issues des oies. On en trouve également en poils de porc-épic, qui favorisent la pénétration dans l’eau. Il en existe de toutes tailles et de toutes formes, selon le type de pêche pratiqué. Les flotteurs de forme torpille et toulousain sont les plus courants, alors que celui en forme de toupie est le plus représentatif, et eut longtemps la faveur des pêcheurs au vif. Il en a été créé de nombreuses sortes avec plus ou moins d’ingéniosité, comme le E.L.B qui coule à la moindre touche du carnassier, le flotteur lumineux qui s’illumine une fois la nuit tombée, ou le célèbre flotteur ferreur avertisseur Ferax de chez Manufrance, qui déclenche l’ouverture d’un drapeau tricolore au moment du ferrage, certainement le plus convoité des collectionneurs. Dans le même domaine, autre article populaire : le trimmer. Conçu pour la pêche du brochet au vif en étang, il est formé d’une rondelle en liège, verni de rouge et blanc, paré d’une cheville au centre et d’une gorge accueillant la ligne du pêcheur ou du braconnier.